juillet 04 2016 0Comment

Le bâtiment sur lequel porte le projet est un hangar vétuste, qui se situe dans un tissu urbain ancien et dense, avec entre autres comme problématique, la proximité d’un monument historique. Afin de répondre à cette proximité, il a été choisi de respecter en totalité la volumétrie existante, et de tirer parti de l’histoire du lieu.

Les modifications apportées en terme de composition sont les ouvertures créées dans les murs de pierre ou les rehausses en aggloméré de ciment.

La partie Ouest ouvrant sur le jardin reçoit la partie jour de l’habitation, et est assez largement ouverte par des éléments vitrés sur toute la hauteur qui rythment la façade ouest et permettent l’apport principal de lumière naturelle dans le logement.

La partie Est donnant sur la rue reçoit la partie nuit et reste plus opaque, afin de préserver l’intimité du logement et respectant ainsi le langage architectural des maisons de village bordant cette rue (ouvrants verticaux de petite dimension).

La façade Nord n’est pas modifiée dans sa composition, et la façade sud conserve son rôle d’accès au bâtiment, mais est néanmoins largement ouverte sur l’extérieur, celle-ci n’ayant actuellement pas d’intérêt à être conservée dans son état actuel. 

Le parti architectural retenu est de conserver la volumétrie existante, en retravaillant les matériaux et en marquant visiblement les interventions neuves sur le bâti existant. Les ouvertures effectuées dans les murs existants sont franchement marquées, sans pastiche, et en utilisant des matériaux contemporains (menuiseries en aluminium gris foncé, stores brises soleil).

Le volume est ainsi réhabilité dans son ensemble dans le respect des avoisinants, et seules les ouvertures créées marquent l’intervention architecturale.

TOUTES LES IMAGES ET PLUS D’INFOS SUR LE PROJET

Write a Reply or Comment